AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Dim 27 Mar 2011 - 2:57

Rieffen retira lentement ses crocs du flanc du rhinocéros des steppes de glace, et se lécha les babines. *Hum, ce sang est des plus fameux, si tiède, si mielleux, je pourrais rester des heures à chasser ces bêtes* pensa le druide. *Malheureusement, il est bientôt l'heure de la prochaine navette pour Hurlevent, je ne dois pas la rater* Après avoir récupérer le cuir sur sa dernière victime, il contempla la plaine battu par la tempête de neige, bientôt il reviendra s'amuser ici, mais pour l'instant, il était pressé. Il reprit sa forme de Worgen et entama l'incantation pour retourner à Reflet-de-Lune.

Une fois arrivé sur place, il fit un tour dans Havrenuit pour saluer quelques connaissances druidiques et vendre sa récolte. Puis pris la direction du village de Rut'theran. Au dessus de la mer, il vit le navire qu'il attendait accoster.

- Zut, à ce train là, je vais louper cette navette. Plus vite le piaf ! Ou je te transforme en brochette à notre arrivé !!!

A peine hippogriffe posa les sabots aux sol, que Rieffen sauta de sa monture et se métamorphosa en un rapace noir, s'élançant vers le navire qui finissait son chargement. Par chance, il réussi à se poser majestueusement sur le bateau... en fait, il s'est prit le mât du bateau de plein fouet. Exténué par cet effort, et complètement groggy, il alla s'asseoir entre deux caisses et sombra dans un profond sommeil, se transformant en homme au passage.

Le druide se réveilla, une douleur dans les côtes; un matelot voulant le réveiller, lui avait assené un coup de pied dans le flanc. Après avoir massé l'endroit sensible, se leva, prit sa forme de Worgen et asséna un violent coup de patte dans le dos du matelot, l'envoyant valdinguer par dessus bord.

- Ça t'apprendra à réveiller les honnêtes gens à coup de pied, nanméo !

*****

Après avoir quitté le port, il prit la direction des portes de la capitale, cœur de la cité, et accessoirement, le meilleur endroit pour glaner des renseignements.
Perché sur un arbre, il guettait certains mots: RP, meute, guilde... Mais à part un guerrier se vantant d'avoir tuer des meutes de loups assoiffés de sang et des morts revenu parmi les vivant dans une quelconque forêt proche, ainsi que les quotidiennes annonces de recrutement de guilde sans la moindre des valeurs qu'il recherchait, il n'y avait aucune information intéressante aujourd'hui... comme les jours précédents. *Je reviendrai demain, pour l'instant, je dois allez préparer ma chasse, avant qu'elle ne pourrisse dans mon sac*
Il prit alors la direction de la taverne du Cochon siffleur. Après avoir fini ses préparations, il s'assit à une table et sorti une grosse bouteille de son sac, contenant un liquide pourpre, onctueux. Il se versa alors un verre de ce liquide, l'odeur qu'il dégageait faisait penser à l'odeur du sang... En était-ce ???
C'est alors que l'impensable se produisit, un nain présentait son clan à une elfe. Celle-ci lui conseilla alors de prendre contact avec d'autres guildes, clans, alliances, ivrogn... fêtards, partageant certaines valeurs rares ces temps-ci. Elle lui donna aussi une adresse où il pourrait prendre contact avec ces personnes pour organiser des évènements. Rieffen vida son verre, et parti dans une sombre course à cette adresse.
Sur place, il crut découvrir un formidable trésor, tout un tas d'infos sur ce qu'il rechercha, ainsi qu'un annuaire recensant des guildes. Une bible pour lui !

Après avoir étudié toutes ces infos, il avait un nom et une adresse, direction le camps de bûcherons du Val de l'Est.

*****

Traversant la forêt d'Elwynn à tire d'ailes, il ne fallut pas bien longtemps à Rieffen pour arriver au village de bûcherons. Avant de se présenter aux personnes qu'il recherche, il décida de se renseigner sur ces individus, le plus discrètement possible. Quelques seconde plus tard, à la place de l'oiseau, se tenait un grand félin, qui disparu tout aussi vite qu'il était apparu dans les ténèbres de la nuit.
Après quelques minutes de recherche, il repéra enfin la plus grande des bâtisses du village. Il s'en approcha, sauta gracieusement par dessus la barrière et en fit le tour. Le félin ne sentit aucune présence à l'intérieur, il décida donc de rentrer. Après avoir rapidement vérifié, il n'y avait définitivement personne.

-C'est bien ma veine, lorsqu'enfin je trouve une piste, il n'y a rien au bout... Tant pis, je vais attendre, quelqu'un finira bien par venir. En attendant, je vais faire une petite sieste.

Le chat s'allongea alors près de la cheminé, et s'endormit en ronronnant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Lun 28 Mar 2011 - 14:17

Methos rentrait d’Hurlevent où il avait fait quelques emplettes pour ses futurs travaux de coutures. Akinfaran l’accompagnait et lui racontait les dernières histoires de ses enfants. Le gangregarde n’était pas comme les autres, il savait conversait comme personne, même si toutefois, souvent même, Methos avait du mal avec les coutumes d’Outre-terre.
Arrivé devant la tanière, c’est le gangregarde qui senti le premier la présence du Druide. Methos senti qu’il s’agissait d’un Worgen, il garda sa forme humaine, il savait qu’Akinfaran le défendrait au cas où le worgen venait en ennemi, quoique, ce serait un ennemi étrange que celui qui s’endort dans la tanière de son adversaire.
Methos fit mine de tousser pour ne pas prendre le druide par surprise :
« - bien le bonjour, puis-je savoir ce qui vous amène ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Lun 28 Mar 2011 - 15:29

Rieffen ouvrit un œil, observa l'individu qui l'avait réveillé en douceur. Un humain... Non, un worgen si il se fie à l'odeur, se tenait devant lui, le visage calme, pas le moins du monde inquiété. Un mouvement sur le coté força le druide a ouvrir l'autre œil, un démon se tenait en retrait de l'homme. Ainsi donc, c'était un démoniste. Il se dressa alors sur ses quatre pattes, et prit sa forme habituelle: son ombre s'étira à travers la pièce, dansant au avec le crépitement du feu de cheminée, et déployant son imposante silhouette.
Alors que le démoniste ne bougea pas, le démon avança, se positionnant entre les deux worgens.

-Tout doux mon grand, je suis pas la pour me battre. Mais le démon ne bougea pas. Veuillez excuser mon intrusion en ce lieu, j'aurais bien attendu dehors, mais après mon séjour dans les tempêtes de neige, je dois bien avouer que savourer l'âtre d'une cheminée est un luxe au quel je ne peux résister. Pour répondre à votre question, je suis à la recherche de la Meute Sombrecrin, et je pense ne pas m'être tromper d'adresse, n'est-ce pas ?

Rieffen laissa ses pattes bien en évidence, il n'avait pas envie de finir cette discussion à coups de crocs, de griffes et de tentacules, sans oublier la magie. Ça ferait mauvaise impression de déclencher un combat lors de la première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Lun 28 Mar 2011 - 23:45

-Tout doux mon grand, je suis pas la pour me battre.

Akinfaran savait mieux que quiconque qu’un combat perdu était celui où on laissait l’avantage à son adversaire. il ne bougea pas d’un centimètre.

- Veuillez excuser mon intrusion en ce lieu, j'aurais bien attendu dehors, mais après mon séjour dans les tempêtes de neige, je dois bien avouer que savourer l'âtre d'une cheminée est un luxe auquel je ne peux résister. Pour répondre à votre question, je suis à la recherche de la Meute Sombrecrin, et je pense ne pas m'être trompé d'adresse, n'est-ce pas ?


Methos eut un petit sourire, il connaissait désormais les affres du froid du Norfendre. Il accueillit donc les paroles du worgen comme celles d’un voyageur qui cherchait un refuge. Et la tanière en était un pour tous ceux de bonnes volontés. il fit signe au Druide de s’asseoir, et alla chercher dans le petit placard, une eau de vie que Lith utilisait pour ses explosifs. Cela aurait pour effet de réchauffer encore plus qu’un feu de cheminée, et surement aussi de délier les langues si cela s’avérait nécessaire. L’avantage de Methos étant qu’il tenait bien l’alcool et que surtout il connaissait déjà le breuvage.

- je vous en pris asseyons nous, et je vous offre ce verre de bienvenue. vous êtes bien ici chez les Sombrecrins, mon nom est Methos, puis-je connaître le votre ?


Tout en posant la question, Methos tendit le verre de gnôle à son vis-à-vis. Dans leur dos, Akinfaran se détendit d’autant, il retourna sa hache et s’appuya de façon nonchalante sur le manche de celle-ci. Mais juste l’attitude paraissait nonchalante, car en vérité, le gangregarde était prêt à frapper au moindre faux mouvement du worgen inconnu, après tout il n’avait pas été promu au grade d’officier supérieur en laissant ses protégés mourir autrement que de vieillesse. Et sa petite fille n’aurait pas supporter qu’il perde ce Worgen qu’elle trouvait amusant lors des repas de famille où il était invité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mar 29 Mar 2011 - 12:46

- Je vous en pris asseyons nous, et je vous offre ce verre de bienvenue. vous êtes bien ici chez les Sombrecrins, mon nom est Methos, puis-je connaître le votre ?

Rieffen prit une chaise à l'invitation du démoniste et s'assit... à l'opposé du démon; décidément, ce dernier était bien trop suspicieux à son goût, alors autant gagner quelques dixièmes de seconde avec un peu de distance pour réagir calmement.

- Merci pour l'offre, et pour le verre. Le worgen prit le verre que lui tendait Methos. Mon nom est Rieffen, Druide de mon état, mais ça, je suppose que vous l'aviez deviné, dit-il avec un léger sourire.

Il monta le verre à hauteur de truffe, renifla un peu: une odeur relevé lui piqua un peu les narines. Sans attendre, il but d'une traite la boisson; outre un goût un peu désagréable, un peu comme les mixtures des nains du nord, la boisson lui réchauffa l'intérieur, et cela lui fit le plus grand bien. Il pose alors le verre sur la table.

- Hum, ça fait du bien par la où ça passe. Est-ce que ça vous dérange si je graille un petit bout ? J'ai de bon morceaux de rhinocéros dans mon sac. Bien sur, si vous en voulez, je ne vois pas d'inconvénients à partager. Et toi aussi mon grand, si tu en veux, je t'en donnerais. Quoique, je ne connais pas le régime alimentaire d'un démon. Tu préfère peut-être des carottes, comme les lapins.
Et le druide s'esclaffa, il s'imaginait les démons en train de manger leurs carottes.
- Bon un peu de sérieux, la raison de ma présence est fort simple: je suis à la recherche de compagnons. Des compagnons parmis les quels vivre, partager des moments de bonheurs, de malheurs. Et combattre à leur coter.
Rieffen regarda son interlocuteur.
-Depuis la destruction de Gilnéas, j'erre à droite à gauche, rejoignant des aventuriers au gré du vent, sans jamais me sentir à ma place. J'espère que la Meute pourra combler se vide qui sommeil en moi, le vide laissé par la destruction de notre maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mar 29 Mar 2011 - 23:40

- Hum, ça fait du bien par la où ça passe. Est-ce que ça vous dérange si je graille un petit bout ? J'ai de bons morceaux de rhinocéros dans mon sac. Bien sur, si vous en voulez, je ne vois pas d'inconvénients à partager. Et toi aussi mon grand, si tu en veux, je t'en donnerais. Quoique, je ne connais pas le régime alimentaire d'un démon. Tu préfère peut-être des carottes, comme les lapins.
Et le druide s'esclaffa, il s'imaginait les démons en train de manger leurs carottes.

Non, les « Démons » ne mangeaient pas de carottes, et il valait mieux pour le moment, que le druide ignore le comportement alimentaire d’Akinfaran. Le démoniste avait lui-même mit bien longtemps avant d’accepter de partager un repas avec la famille du gangregarde, après avoir vu celui-ci manger durant certaines missions. Methos jeta un œil à son compagnon, car il savait que par-dessus tout le démon avait en horreur les lapins, il avait un jour expliqué une théorie d’une ancienne amie à lui à propos de ces créatures :

« Les lapins ne sont pas mignons comme tout le monde suppose, avec leur petite patte porte-bonheur et leur joli petit nez qu’ils agitent. Et, pourquoi mangent-ils autant de carottes, est-ce qu’ils ont tant besoin d’y voir clair ? »

Bref, chaque fois qu’Akinfaran le pouvait, il tuait... détruisait les lapins.

- Bon un peu de sérieux, la raison de ma présence est fort simple: je suis à la recherche de compagnons. Des compagnons parmi lesquels vivre, partager des moments de bonheurs, de malheurs. Et combattre à leur coter.

Rieffen regarda son interlocuteur.
-Depuis la destruction de Gilnéas, j'erre à droite à gauche, rejoignant des aventuriers au gré du vent, sans jamais me sentir à ma place. J'espère que la Meute pourra combler se vide qui sommeil en moi, le vide laissé par la destruction de notre maison.

Methos écoutait le récit du worgen avec intérêt, il savait qu’il aurait à faire un rapport aux Alphas. Rieffen, puisque tel était le nom qu’il se donnait, semblait un peu perdu.
« Je vois, repris Methos, mais si je puis me permettre, la meute n’est pas là pour combler un vide, elle n’est pas là pour vous, c’est vous qui devait être là pour la meute. Ne vous attendez pas à entrer chez nous et trouver le gîte et le couvert, il vous faudra participer à de nombreuses tâches. Vous voulez combattre à nos côtés, mais qui sont vos ennemis ? Et lorsque vous dites que vous avez perdu « votre » maison, est-ce que vous parlez des Gilnéens ou de votre famille ?
Si vous voulez entrer dans notre meute, il va falloir être plus précis sur ce qui vous amène en dehors du simple fait de chercher des compagnons. Nous ne sommes pas un club de rencontre pour worgen perdu. Nous sommes la meute Sombrecrin. »


Methos avait mis suffisamment de tonalité dans cette dernière phrase pour espérer faire réagir son interlocuteur. il attendait maintenant la réponse du Druide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mer 30 Mar 2011 - 1:08

- Je vois, repris Methos, mais si je puis me permettre, la meute n’est pas là pour combler un vide, elle n’est pas là pour vous, c’est vous qui devait être là pour la meute. Ne vous attendez pas à entrer chez nous et trouver le gîte et le couvert, il vous faudra participer à de nombreuses tâches. Vous voulez combattre à nos côtés, mais qui sont vos ennemis ? Et lorsque vous dites que vous avez perdu « votre » maison, est-ce que vous parlez des Gilnéens ou de votre famille ?
Si vous voulez entrer dans notre meute, il va falloir être plus précis sur ce qui vous amène en dehors du simple fait de chercher des compagnons. Nous ne sommes pas un club de rencontre pour worgen perdu. Nous sommes la meute Sombrecrin.


Le druide sourit.

- Un club de rencontre pour worgen perdu… répéta pensivement Rieffen. *Même si l'idée de faire de l'humour est tentante, je ne peux pas me le permettre maintenant*

Il ferma les yeux et prit une profonde respiration; lorsqu'il rouvrit les yeux, il était calme, posé, tel qu'il est lorsqu'il traque sa proie. Même si là ce n'était pas vraiment une partie de chasse.

- Peut-être me suis-je mal exprimé. Je n'attends pas à ce que la Meute remplace ce que j'ai perdu. Ce que nous avons perdu. Quand je parlais "d'une maison", j'entendais par là : une famille, un foyer, des amis… un prince… une patrie. Mes ennemis sont ceux qui ont détruit ce qui nous appartenait: Sylvanas Coursevent, ses Réprouvés et leur Peste. Pour reconstruire Gilnéas et venger nos morts, nous devrons leur passer sur le corps, et j'ai bien l'intention de le faire, en prenant soin de lacérer les corps à chacun de mes pas. Ses yeux brillaient d'une flamme intense en abordant le sujet. Sa rage bouillait en lui, mais il arrivait à la contenir, ne s'autorisant qu'à la relâcher dans les combats, là où elle serait plus utile.
- Pour ce qui est de l'échange entre la Meute et l'Individu, c'est ce à quoi je m'attends: l'enseignement du Druide passe par la compréhension de la Nature, mais aussi des animaux qui la peuple. L'Individu s'efface au profit de la Communauté.

Tout ces échanges commençaient sérieusement à creuser l'appétit, il fouilla alors dans son sac, à la recherche de ses saucisses de rhinocéros.
- C'est un enseignement que j'ai adopté, même si il me gêne actuellement. Qui plus est, mon éducation va plus dans le sens de donner plutôt que de prendre. Sa voix empreint de sérieux venait de s'effacer, laissant place à un ton plus naturel. Ah ! Les voilas. Et il sortit une ribambelles de saucisses.
- J'ai tendance à chasser pour un régiment, alors que je suis seul. Du coup, je ne manque pas de nourriture, mais ça m'encombre un peu trop à mon goût. D'ailleurs, vous ne m'avez toujours pas dit si vous vouliez partager ce repas avec moi.
Il posa alors un morceau de cuir sur la table, puis les saucisses par-dessus et fit glisser le tout vers le centre de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Jeu 31 Mar 2011 - 18:37

Methøs était étonné par la facilité du druide a changé de sujet. Il espérait que cela ne venait pas d'un manque de concentration. Et puis sortir à manger dans une maison où l'on était pas encore le bienvenu lui semblait fort déplaisant.

«  - ce n'est pas que je ne veux pas partager ce repas avec vous, mais pensez-vous qu'il soit de bon aloi de sortir votre nourriture ici alors que vous ne savez pas si vous y êtes réellement invité. Vous dites que vous voulez que l'individu s'efface au profit de la communauté, mais là vous me montrez que votre faim prévaut sur la bienséance d'une discussion entre deux personnes qui ne se connaissent pas.
Methøs ne précisa pas que cela n'aurait surement pas dérangeait certains Bêta voir Alpha.
- Ici avec vos saucisses qui paraissent fort appétissante vous faîtes passer votre faim avant votre envie d'intégrer notre meute. De là, je me demande si vous serez capable de tenir en cas de missions où nous ne pourrons peut-être pas nous nourrir tous les jours. De plus je me permet de revenir sur ce que vous avez dit ensuite... pourquoi votre enseignement vous gène? N'avez-vous pas eu le choix? Vous a-t-on forcé à apprendre certaines choses? Mais peut-être avez-vous besoin de vous sustenter avant de pouvoir me répondre, alors je vous invite à venir dîner à l'extérieur.

Methøs fit signe à Rieffen de sortir et l'accompagna à l'extérieur. Il fit naître un feu et toujours accompagné d'Akinfaran, il s'assit d'un côté et se mit à jouer avec les braises, en attendant que le worgen prenne son repas. Après tout l'adage « ventre affamé n'a pas d'oreille » pouvait être vrai, et Methøs ne voulait pas passait à côté d'un futur allié qui avait tellement faim qu'il en perdait le fil de ses idées... .

« - vous dites que vous voulez détruire les réprouvés, mais au sein d'un combat, vous faites partie de ceux qui soignent ou de ceux qui frappent? Dites m'en plus sur vous, comment vous avez été amené à choisir la voie de l'aventurier. Comment vous êtes devenu celui qui se tient aujourd'hui devant notre tanière. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Jeu 31 Mar 2011 - 20:53

Après avoir fini de manger, Rieffen regarda son interlocuteur. Il avait agit naturellement, mais cela avait semble-t-il déplu à son hôte. Il réfléchit quelques instant, puis se lança:
- Avant de vous répondre, permettez moi de corriger quelque chose: si j'ai pu vous paraître grossier en souhaitant manger pendant une conversation, dans un lieu où il est vrai je n'ai pas été invité, je vous prie d'accepter mes sincères excuses. Ce n'était pas mon intention, je suis seulement le genre de type à penser que des liens se tissent plus facilement autour d'un bon repas, et pour vous remercier de m'avoir offert ce verre au début.
Il fit une pause, roula ses déchets dans le morceau de cuir, puis le jeta au feu. Le cuir imprégné de la graisse amplifia le feu quelques secondes.
- Je vais essayer de répondre à vos interrogations au mieux. En mission, j'essaye de ne pas m'encombrer, mais cela ne m'empêche pas de manger à ma faim; pour celui qui sait où chercher, la nature offre un grand nombre de sources de nourritures: petits gibiers, fruits, plantes, racines, insectes. Il est dès lors aisé de passer plusieurs jours sans nourriture de roi. Bien sur, il ne faut pas regarder ce qu'on mange, ça peut très vite vous couper l'appétit. Et si vraiment il n'y a rien, alors je me passe de manger le temps qu'il faut. Vous voila rassurez j'espère.
Le druide s'arrêta, adressant un sourire à Methos, puis tourna la tête vers le feu de camp, regardant les flammes danser.

- J'ai toujours suivi l'enseignement du Druide avec plaisir. Cela fait parti des mes meilleurs moment de ma vie… je pense. J'étais fasciné à chaque fois que mon maître me montrait quelque chose. J'étais naïf à l'époque. Et un petit rire s'échappa de sa gueule. Si je continu comme ça, je vais devenir sentimental. Mon enseignement m'a permis d'apprécier le style de vie des animaux sauvages qui nous entourent. J'en ai même copié certains aspects, comme chasser pour plusieurs, et c'est cela qui me gêne. Ce qui pourrait-être un avantage à plusieurs, devient un fardeau pour une seule personne.

Rieffen se leva, et fit quelques pas. Regardant à droite, à gauche. L'atmosphère ici était bien sereine, loin de ce qu'il avait connu ces derniers mois.
Il reporta son attention sur le démonisme. Depuis le début, ce dernier paraissait calme, sur de lui, comme si la présence d'un étranger dans la demeure des siens ne l'inquiétait pas. A l'opposé, on trouvait le démon, qui n'avait relâché à aucun moment sa garde, toujours attentifs aux mouvement de l'intrus, veillant sur son maître. Rieffen était un peu jaloux de se lien qui les unissait tout les deux, et souhaitait bien du courage à celui qui voudrait s'en prendre à ces deux là. Il continua alors:
- Je n'ai jamais été très doué pour les arts magiques, que ce soit pour soigner les blessures, ou propagé le courroux de la nature aux imprudents. Je préfère libéré cette bête qui sommeille en chacun de nous, et que les druides arrivent à donner forme, pour ravager les rangs de mes ennemis. J'aime être en première ligne des combats, voir même derrière les lignes. Être cette bête qui sort des ténèbres, fauchant sa proie, teintant le champ de bataille du sang pourpre de mes ennemis, avant de disparaître de nouveaux.
Il regarda alors ses griffes, qui avait ôté la vie à tellement d'êtres vivants.
-Souhaitez-vous toujours que je vous raconte ma vie ? Car cela risque d'être long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Ven 1 Avr 2011 - 13:21

- Avant de vous répondre, permettez moi de corriger quelque chose: si j'ai pu vous paraître grossier en souhaitant manger pendant une conversation, dans un lieu où il est vrai je n'ai pas été invité, je vous prie d'accepter mes sincères excuses. Ce n'était pas mon intention, je suis seulement le genre de type à penser que des liens se tissent plus facilement autour d'un bon repas, et pour vous remercier de m'avoir offert ce verre au début.

Methøs qui se réchauffait les mains devant les flammes écouta avec attention les excuses du Worgen, il savait qu’il n’avait pas cherché à être grossier, et c’est d’un signe de tête qu’il accepta les excuses, et invita le druide à continuer son histoire.

-Je vais essayer de répondre à vos interrogations [...] Souhaitez-vous toujours que je vous raconte ma vie ? Car cela risque d'être long.
- Le temps n’est pas un ennemi, et ce soir, même si le fond de l’air est frais, la Lune nous accompagne pour votre récit.
Methøs montra la lune qui brillait au dessus du tronc tunnel. La lumière de l’astre nocturne éclairait les quelques bâtiments du camp de bucherons. De temps en temps on pouvait entendre un griffon prendre son envol ou atterrir. Certains travaillaient tard, pendant que d’autres rejoignaient leur famille, qui à Hurlevent, qui à comté-de-l’or. Derrière le démoniste, Akinfaran c’était assis sur les marches de la tanière, il regardait lui aussi la Lune, puis revenait aux deux worgens. On ne pouvait rien lire sur la face du « démon », car peu de personnes connaissaient les expressions de leur visage.

- voyez-vous, reprit Methøs, le récit de votre vie me permettra surement de mieux comprendre comment vous voyez la « bête » en vous. Cette bête que vous dites sortir des « ténèbres », fauchant ses proies et abreuvant la terre du sang de vos ennemis. Pour moi, cette « bête » comme vous dites n’en est pas une. Ma partie Loup et Homme sont la même chose. L’une ne l’emporte pas sur l’autre. Et aucune des deux n’est ténèbreuse. Il y’a bien des choses en ce bas monde qui sont de nature ténèbreuse, mais pour moi, être Worgen est un « Don », pas une malédiction. Mais je vous comprends, bon nombre de personnes, même certaines appartenant à notre meute, ont encore du mal avec leur nature de Worgen.

C’est ce moment que choisi Methøs pour revêtir sa forme Lupine. De manière non agressive envers le Druide, juste pour qu’il comprenne que peu importait sa forme, il était là pour l’écouter.

- allez-y, je vous écoute, dit une voix bien plus grave qu’auparavant. Expliquez moi comment vous en êtes arrivé à devenir cette « bête des ténèbres » ?
Derrière, Akinfaran avait légèrement réagit, en réajustant sa prise sur sa hache. La Lune venait se reflêter sur celle-ci qui brilla d’un éclat rougeâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Ven 1 Avr 2011 - 22:13

- Voyez-vous, le récit de votre vie me permettra surement de mieux comprendre comment vous voyez la « bête » en vous. Cette bête que vous dites sortir des « ténèbres », fauchant ses proies et abreuvant la terre du sang de vos ennemis. Pour moi, cette « bête » comme vous dites n’en est pas une. Ma partie Loup et Homme sont la même chose. L’une ne l’emporte pas sur l’autre. Et aucune des deux n’est ténèbreuse. Il y’a bien des choses en ce bas monde qui sont de nature ténèbreuse, mais pour moi, être Worgen est un « Don », pas une malédiction.
*Ainsi donc, il faisait parti de ceux là. Bien, les autres membres sont surement du même avis. Seront-il surpris de ma vision des choses… Je suis curieux de le découvrir* se mit à penser Rieffen
-Mais je vous comprends, bon nombre de personnes, même certaines appartenant à notre meute, ont encore du mal avec leur nature de Worgen. Allez-y, je vous écoute, Expliquez moi comment vous en êtes arrivé à devenir cette « bête des ténèbres » ?

*J'avais vu juste. Bien, puisqu'il souhaite tant une histoire, on va lui en conter une*

-Soit, je vais vous raconter mon histoire: j'habitais une petite maison près de Pierrebraise, avec mon père et ma soeur cadette… J'étais parti vendre du cuir, dépecé sur les animaux que mon père avait chassé, lorsque les évènements ont commencés. Alors que j'allais rentré sur Pierrebraise pour m'assurer de l'état de ma famille, j'ai croisé mon maître Célestine. Elle m'a alors demandé d'aidé dans la lutte contre les Réprouvés, en m'assurant que des soldats était en route dans les différents villages pour les évacuer vers la capitale. Ne pouvant lui refuser cette requête, j'ai donc participer à la défense de nos terres.
J'ai croisé mon premier Worgen à la porte Sud-est de la ville. Il gisait par terre… Le croyant mort, je me suis approché pour étudier la créature que j'avais devant moi, mais il m'a mordu dans un dernier sursaut de vie, perdant mon sang, j'ai sombré dans l'inconscience. J'ai repris connaissance au milieux de druides et de orgens, un peu avant ma première transformation, ils m'ont alors aidé à me maîtriser et j'ai pu reprendre le combat.
Malheureusement, vous connaissez la suite; nous n'avons pas pu repousser les assauts des morts-vivants et ont a du abandonner notre patrie.


Il fit une pause, se remémorant ces jours sombres.

-A notre arrivé à Darnasus, j'ai cherché ma famille, mais je ne les ai pas trouvés… Je sais seulement qu'ils ont pu fuir Gilnéas dans les premiers bateaux, mais sans savoir où ils sont. Mais je finirais bien par retrouver leurs traces. En désespoir de cause, je suis allé aidé les elfes à Sombrivage, un coup de main pour les remercier de leur aide. Qui plus est, j'ai pu continuer ma formation de druide à leurs cotés… Seulement, j'ai eu marre du regard qu'ils nous portaient, n'être qu'un réfugié sans rien, qui n'a le droit qu'à la pitié. Bien sur, tous n'étaient pas comme ça, mais je préférais changer d'air. Du coup, je me suis embarqué pour Hurlevent. Le voyage c'est plutôt bien passé, et j'ai fait la connaissance de marins forts sympathiques… ainsi que de leur alcool et leur sens de la fête. Je les revois d'ailleurs de temps en temps quand ils accostent à Hurlevent.
Malheureusement, notre apparence n'aidant pas, je ne me suis pas senti le bienvenu dans la capital humaine. J'ai donc rejoins une compagnie de mercenaires, les aidant dans leur travail à travers les Terres de l'Est. Même si ils ne me rejetaient pas, je ne me sentais pas l'un des leurs. J'ai donc quitté cette compagnie, pour rejoindre un autre groupe d'aventurier. Et ce petit manège à duré quelques temps.

Rieffen s'étira, ses muscles fatigués par toutes ses aventures passées sans réel repos commençaient à s'endolorir. Il avisa un coin d'herbe plutôt bien fournis prêt du feu pour allez s'asseoir. Le démonisme le suivit du regard, il n'avait rien dit depuis le début du récit, ses deux oreilles dressées, pour ne rien manqué. Une fois bien installé, le grand loup noir repris sa narration:

- Cependant, j'ai fini par parcourir le monde seul, rejoignant un groupe que pour une mission ou deux. Il n'y a qu'auprès des nains, où la boisson aide à la camaraderie, et des draeneïs, pour qui nous ne sommes pas plus différent qu'une autre race d'Azeroth, où je ne me sentais pas comme une bête de foire… enfin, de manière général, les soldats ayant guerroyé sur plusieurs champs de batailles ne me traitait pas différemment d'un autre mercenaire. Au final, je suis partit il n'y a pas si longtemps longtemps participer à l'éternelle campagne du nord, pour deux raisons: la première était qu'une communauté de Worgen avait semble-t-il été reperé, et j'espérais y trouvé une trace de ma famille, en vain. La seconde était la présence des Réprouvés, et de leur funeste Reine. Je n'ai pas croisée cette dernière, malheureusement, mais je me suis bien amusé avec ses serviteurs. Et puis j'ai pu les observer de prêt pendant le Tournois. Rieffen eu alors un sourire pleins de crocs. Dans le même temps, j'ai toujours guetté des infos sur les différents groupes d'aventuriers qui parcours les terres, à l'heure actuelle dévastées. D'ailleurs, cette activité a fini par payer, puisque je Vous ai trouvé.
Un sourire, cette fois sans crocs apparent, fendit la gueule du lycanthrope.
-J'espère que cette histoire vous satisfait. Cependant j'ai une question à vous poser.
Maintenant, il était l'heure pour lui de parler de sa condition, de ce "don".
-Quel image avez-vous maintenant de moi et de… Hum… Ma "Bête" ? Ou avez-vous seulement pu vous faire une idée de cette relation avec mon histoire ?

Il fixa Methos, curieux de connaître sa réponse, de voir quelle pouvait-être l'image qu'on se fait de lui avec son histoire. Puisqu'il ne l'avait encore racontée à personne… Du moins, pas en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Sam 2 Avr 2011 - 19:01

Methøs écoutait le récit de Rieffen avec intérêt, son départ de Gilnéas à cause des réprouvés, la perte de son père et de sa sœur, sa vie en maraude ou mercenaire, rien de bien différent de la plupart des gilnéens ayant quitté leur pays, mais tout cela n'indiquait en rien quelle vision il portait sur sa condition de worgen.
Bien sur il disait que son apparence pouvait être un handicap face aux autres races, qui le considéraient comme une « bête de foire ».
ce mot, « bête » lui revenait à chaque fois qu'il considérait son état de worgen. Il faisait donc une différence marquée entre l'homme et la bête, bien qu'il n'ait en fait jamais mentionné l'humain qu'il pouvait être.
«  - je suis désolé pour votre famille, si nous entendons parler de quoique ce soit, nous vous teindrons au courant, mais je vais devoir vous poser une question en réponse à votre question. Votre histoire est somme toute assez banale pour nous qui avons vécu ces heures sombres pour notre pays, et je n'ai pas put me faire une véritable idée de votre relation avec votre « BÊTE ». alors j'aimerais que vous m'expliquiez, en quoi considérez-vous votre moi lupin comme une bête... puis methøs réfléchit encore un peu et ajouta... si toutefois c'est bien la forme lupine que vous considérez comme la « bête » ? »
Methøs mis une bûche dans le feu, ce qui le raviva, faisant danser dans ses yeux jaunes, les braises rougeoyantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Sam 2 Avr 2011 - 21:30

- Je suis désolé pour votre famille, si nous entendons parler de quoique ce soit, nous vous teindrons au courant, Rieffen fit un signe de tête pour le remercier silencieusement sans l'interrompre, mais je vais devoir vous poser une question en réponse à votre question. Votre histoire est somme toute assez banale pour nous qui avons vécu ces heures sombres pour notre pays, bien sur que son histoire était banale, les Worgens étant logés à la même enseigne en générale pensa le druide, et je n'ai pas put me faire une véritable idée de votre relation avec votre « BÊTE ». alors j'aimerais que vous m'expliquiez, en quoi considérez-vous votre moi lupin comme une bête... si toutefois c'est bien la forme lupine que vous considérez comme la « bête » ? »

Rieffen sourit intérieurement, Méthos était futé. *Voyons voir comment il réagira.*

- Vous avez raison, ma forme lupine n'est pas la "bête"… Enfin pas seulement elle. Hum, comment dire… Pour faire simple, je ne fais pas de différence entre ma forme humaine et ma forme de worgen, un peu comme vous. A la différence que pour moi, elles ne forment qu'une; un peu comme un trait caractéristique de ma personne, pas plus différent du fait que j'ai les yeux bleus, ou que vous ayez les yeux jaunes. Je n'y vois aucune malédiction, ou "don", expliqua le loup, en mimant des guillemets en prononçant ce mot, c'est juste un trait qui me différencie des autres.
La bête n'est donc pas une forme plus qu'une autre, elle est juste l'image de certains sentiments que je ressens: désir de vengeance, rage… Je lui associe aussi mon instinct animal. Car à la base, nous somme tous des animaux; par tous, j'entends nous,
dit-il en pointant un doigt sur le démoniste et lui même, mais aussi Humains, pointant un bucheron qui passait pas très loin. Enfin, d'après les scientifiques, nous sommes des mammifères. Reprit-il. Voici la signification que j'attribues à la bête. Quand à la part de ténèbres, ce n'est rien plus qu'une allusion à la nuit, gardé par Elune. C'est la période que je préfère, je me sens mieux la nuit… Peut-être la relation qu'entretient les Druides avec la déesse y est pour quelque chose. Sans parler qu'il est plus difficile de repérer un félin au pelage sombre.

Il regarda alors la Lune, si ronde cette nuit, brillant tel un diamant dans le ciel étoilé. Les maîtres druides seraient surement offusqués si ils savaient que ce jeune druide considérait plus la Lune comme une vieille amie, plutôt que le symbole de la déesse. Il faut dire qu'elle avait été témoin de bien des aventures du druide, un peu comme un compagnon fidèle, le suivant chaque nuit.

-Cette explication vous éclaire-t-elle un peu mieux sur ma personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mar 5 Avr 2011 - 0:24

"- je comprends mieux la dénomination de la bête maintenant que vous me dites qu'il s'agit des sentiments qui vous tenaillent qui en fait la font naître. Cette bête est donc votre côté sombre comme nous avons tous.
Et Methøs le savait surement mieux que beaucoup... .
- Par contre, dans votre définition, si je puis me permettre, elle serait d'autant mieux Nocturne que Ténébreuse. Mais bon c'est vous qui vous définirez le mieux.
Methøs pensait qu'il avait assez embêté le Druide, et décida d'en rester là pour le moment.
- Et bien écoutez, je vais parler à mes officiers afin qu'ils décident quelle suite donner à votre candidature. Je vous avoue que je n'ai pas de poids pour vous soutenir, alors certainement qu'ils vous demanderont de leur parler et surement de leur redire ce que vous m'avez dit ce soir.
Une dernière chose avant de nous quitter, vous avez eu de la chance de tomber sur moi aujourd'hui, car un autre Loup aurait eu moins de gentillesse à vous trouver ainsi dans la tanière.
Je vous souhaite une bonne nuit... à bientôt j'espère."


Akinfaran se leva en premier, anticipant les mouvements de son maître. Puis Methøs salua de la main le Worgen, et rentra dans la tanière, laissant Akinfaran en faction devant la porte. Le Gangregarde s'inclina doucement pour marquer son respect envers le Druide et le saluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mar 5 Avr 2011 - 15:13

Le Druide fit un signe de la main aux deux complices, les regardant disparaître dans la Tanière. Puis s'allongea dans l'herbe, réfléchissant à voix haute:

-Hum, nocturne... la bête nocturne... Nocturne... Non, décidément, ça n'a pas le même impact à mon oreille. Hum... Non ! Définitivement non, les ténèbres sonnent mieux je trouve. Et puis, le jour, il peut aussi il y avoir des zones d'ombres propices à l'embuscade. Sans parler des souterrains sombres...
Ça va me prendre la tête maintenant; comment suis-je supposer impressionné mes interlocuteurs si je suis incapable de me décidé sur ça...


Se relevant d'un bond après cette petite réflexion, il chercha du regard un endroit tranquille, pas très loin. Il avisa un grand arbre pas trop loin, s'y dirigea. Il en fit le tour vite fait, puis s'assit contre l'arbre, réfléchissant à ce qu'il devait faire maintenant.

*Bien, mieux vaut rester pas trop loin, cela ferait mauvais genre de forcer quelqu'un à me chercher pour me donner la réponse. Si seulement, ils prenaient la peine de le faire. De plus, je pars déjà avec un mauvais point en étant entré sans invitation dans leur tanière...*

Il avait suffisamment dormi dernièrement, qu'il décida de faire une nuit blanche, observant les alentours.
Un groupe de lapins passant près de la route en contre-bas le fit sourire. Décidément, l'image des démons mangeant leurs carottes n'allait pas disparaitre de si tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Methøs
Loup
avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mer 6 Avr 2011 - 0:12

Methøs avait oublié quelque chose, il ne savait pas quoi... . Et soudain cela lui revint.
Il sortit dehors et regarda aux alentours.
« - il est derrière l'arbre là-bas, lui dit le gangregarde, je pense qu'il se repose.
- Merci Akinfaran, j'ai quelque chose à lui dire. »
Methøs se dirigea alors vers le lieu que lui avait indiqué son compagnon, et trouva le loup noir souriant aux anges. La bête ténébreuse n'était pas si ténébreuse en fait.

« - excusez-moi, j'ai oublié de vous dire une chose, pouvez-vous me donner une adresse à laquelle nous serions sûr de vous trouver, je ne sais pas quand un officiers va venir, et je ne voudrais pas vous retenir éternellement ici. Donc si vous pouviez me donner une adresse, celle d'une auberge conviendra parfaitement. »
le démoniste regarda le druide, et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rieffen
Loup
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mer 6 Avr 2011 - 10:18

Rieffen se tourna vers Methos.

-Oh ! Je pensais attendre dans les environs, pour ne pas vous obliger à me chercher trop loin. Mais si vous proposez, vous me trouverez à la taverne du cochon siffleur à Hurlevent. L'atmosphère qui y règne est fort sympathique, et propice aux soirées bien arrosées. Si je n'y suis pas, laissez un message au patron.

Il se leva alors, avec l'envie de se dégourdir les pattes.

-Bien, je vais peut-être allez faire un tour du coup. Si vous voulez bien m'excuser, je vais prendre congé. Je vous remercie pour votre accueil aussi. En espérant vous recroiser bientôt.

Il l'éloigna, levant la main en signe de salut, changea de forme, et le félin disparu dans la forêt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La voix du Loup
Maître de jeu
avatar

Messages : 86

MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   Mer 6 Avr 2011 - 14:50

[HRP]

Bonjour Rieffen,

Nous souhaiterions finaliser ta candidature par une petite rencontre en jeu.
Nous attendons tes disponibilités par MP sur le forum ou directement sur le jeu.

À très bientôt !

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Candidature Acceptée] Loup noir et Lune pourpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: